Le dernier cri

Raymond-Altes-Tableau : Cris de colère
Le dernier cri, 60×92 cm, Peinture Acrylique

Ce tableau a été peint pendant le confinement.

Le monde est complètement déstabilisé par la covid 19. Aucun pays n’a été épargné par la pandémie !

Le regard expressif, la bouche ouverte, les mains crispées et le corps tatoué d’une carte du monde sont des éléments très importants dans ce tableau. Les cheveux ont été peints en s’inspirant du célèbre tableau « Méduse », Caravage (Le), Galerie des Offices, Florence.

Dans ce tableau, j’ai voulu traduire picturalement un cri, mais également des sentiments face à ce coronavirus qui dévore la planète en décimant les humains.

C’est donc par une sensibilité sans cesse accrue pendant la durée du confinement et à certains moments contradictoire que j’ai voulu extérioriser ce que je ressens devant ce fléau qui malheureusement continue de tuer par centaine tous les jours des femmes et des hommes.

Il s’agit à la fois d’un cri de colère ou même d’un cri de rage, mais aussi d’un cri d’espoir !

 

Mise à l’échelle du tableau

Quelques détails

Détail du tableau "Le dernier cri"

Détail du tableau "Le dernier cri"

Raymond-Altes-Tableau : Cris de colère
Le dernier cri, 60×92 cm, Peinture Acrylique

Si ce tableau a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.

2 réponses sur “Le dernier cri”

  1. J’ai beaucoup aimé ce tableau pour lequel des connaissances familiales m’ont expliqué vos talents et méthodes de travail que vous exprimez parfaitement dans vos peintures comme dans vos capacités manuelles à construire des lieux de vie comme de détente.

    1. Merci d’avoir pris le temps d’écrire ce message au regard de ce « Dernier Cri ». Je devrais l’exposer prochainement à Paimbœuf lors de La Biennale des Artistes Français (https://www.biennalepaimboeuf.fr) qui regroupe quelques artistes ayant déjà exposé sous la nef du Grand Palais à Paris au Salon annuel d’Art Capital. Si vous êtes disponible et à proximité de La Biennale, je pourrais vous accueillir volontiers sur rendez-vous du 12 juin au 4 juillet. Bien cordialement. RAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.